Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 1 dans captcha_element_process() (ligne 239 dans /var/www/ceps/www/sites/all/modules/captcha/captcha.module).

Entretien avec le General (Ret) Jean-Paul PALOMEROS

Notre défense est sous forte tension

Le Général (Ret) Jean-Paul PALOMEROS est Administrateur du CEPS et Président d’Honneur des Conversations de Gouvieux

Il a été Chef d'état-major de l'Armée de l'air de 2009 à 2012 et Commandeur Suprême de l'OTAN pour la Transformation 2012- 2015

L’ouvrage LA DEFENSE ECARTELEE, apparaîtra premier trimestre 2017. Cette publication, qui a mobilisé plus de 40 personnalités et experts du secteur de la Défense, a vocation à encourager les dirigeants à se mobiliser autour des enjeux de défense et de notre influence dans le monde mais aussi sur la nécessité de remettre les armées au cœur de la Nation et plus globalement sur les indispensables arbitrages et réformes que le contexte impose.

Le CEPS publiera un ouvrage intitulé « LA DEFENSE ECARTELEE », dont vous assurez la préface. S’agit-il de faire de la provocation ?

Le titre « La défense écartelée, » est certes provocateur, mais, dans l'esprit des rédacteurs et du CEPS, il ne s'agit pas de tomber dans un piège médiatique où le slogan tiendrait lieu d'argumentaire. Tout au contraire, l'objectif est de partager des convictions forgées au contact des femmes et des hommes de nos armées, au cœur de leur engagement, de leur motivation,  mais aussi de leurs questionnements, des difficultés qu'ils rencontrent au quotidien dans l'exercice de leurs missions au service de la défense et de la sécurité de notre pays.

En quelques mots, quel est le message de cet ouvrage ?

Le constat est clair et sans appel, notre défense est sous forte tension, sous certains aspects même en surtension. Rarement dans l’histoire récente, nos armées ont été autant sollicitées, simultanément à l'extérieur de nos frontières et sur le territoire national, et qui plus est dans la durée. Mais jamais, sans doute, leur savoir faire et leur rôle fondamental pour garantir la résilience   de notre pays n’ont été aussi unanimement reconnus.  Ainsi, les capacités militaires démontrées par la France lui permettent aujourd’hui d'assumer pleinement sa place et ses responsabilités dans la gestion des nombreuses crises qui touchent notre monde.

Fragilité ou force ?

C’est là que se situe le paradoxe, la démonstration de force et d'excellence de nos armées contraste avec une fragilité sous-jacente, un manque "d'épaisseur organique" comme l'exprime certain chef d'état-major. Des nombreuses unités fonctionnent en surrégime, l’usure du potentiel humain et technique est patente. Il faut à ce titre souligner l'impact de l'accumulation des réformes qui ont touché notre défense depuis près d'une décennie, réduisant brutalement les formats, sacrifiant des compétences, et affectant les militaires dans leur vie professionnelle et privée. Certaines s'imposaient pour transformer nos forces à l'aune de nouvelles formes de menaces et de nouveaux contextes géo-stratégiques, d'autres furent guidées par une forme d'idéologie visant à contracter les armées sur un cœur de métier minimaliste, vision rapidement contestée par la réalité de la situation sécuritaire et le nombre de nos engagements opérationnels.  Le fait est que cette succession  de coups de boutoir  a entamé la cohérence des armées au moment même où elles étaient le plus sollicitées.

Un appel à notre conscience en tant que citoyens donc ?

La défense écartelée n’est pas un appel de détresse mais un devoir d’avenir. Cet ouvrage appelle chacun à une réflexion profonde sur les valeurs qui ont fondé nos sociétés démocratiques et sur la volonté et les moyens de les défendre dans un monde complexe, ambigu voir indéchiffrable. C’est bien un devoir collectif dont il s’agit, au niveau des décideurs politiques et militaires, mais également du citoyen qui veut comprendre les enjeux et les choix qu’ils imposent.