Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 1 dans captcha_element_process() (ligne 239 dans /var/www/ceps/www/sites/all/modules/captcha/captcha.module).

Entretien avec Bertrand BOISSELIER, Associé du cabinet DELOITTE

Les entreprises doivent investir pour faire naître la confiance

Bertrand BOISSELIER est Associé chez DELOITTE et Responsable du comité des opérations au niveau mondial.  Il est aussi Vice-président du Club TELECOM et Fondateur du club CONFIANCE PARTAGEE

Pourquoi DELOITTE s’intéresse-t-il autant aux questions et aux sujets liés à la confiance ?
 
Fragile, la Confiance est indispensable à la bonne marche de nos sociétés ! Invisible, elle est pourtant mesurée avec minutie : le niveau de confiance des consommateurs, des chefs d’entreprises ou des directeurs financiers, fait l’objet d’études régulières visant à sonder la « santé » de l’économie. Celles-ci permettent de suivre l’évolution de la conjoncture et peuvent receler des informations préalables à des points de retournement de l’activité. Nous sommes convaincus qu’il est nécessaire de comprendre comment cette confiance se construit pour assurer la croissance économique et mieux éclairer les décisions. Quelle est sa nature, et sur quels piliers repose-t-elle ?
 
Là où la simple performance économique ne suffit pas, les entreprises doivent investir pour faire naître la confiance. L’obtenir est un défi qui oblige à construire une relation durable avec ses parties prenantes, en affirmant ses valeurs et son savoir-faire. Elle doit répondre à un niveau d’exigence accru dans certains domaines-clés : responsabilité dans la conduite des activités, souci de la transparence, rapport aux normes et à la technologie, gestion des risques, recherche de l’excellence...
 
Nous, auditeurs de Deloitte, sommes des tiers de confiance : il est nécessaire que nous nous investissions dans cette question. Notre rôle a toujours été de donner l’assurance que l’information financière des entreprises est sincère et fiable. Le cœur de notre métier est aussi de comprendre les zones de fragilité et d’anticiper les points d’attention avec un regard critique et constructif. Cette mission fait partie intégrante de la confiance que la société place en ses acteurs économiques.
 
C’est pourquoi nous avons ouvert une discussion autour de ce sujet en invitant économistes, chefs d’entreprises, actionnaires et chercheurs à exprimer leurs points de vue. En leur donnant la parole et en croisant leurs avis, nous avons mis en partage les principaux termes de l’équation de la confiance sur la plateforme www.equationdelaconfiance.fr